Catégories

Vignette Crit air : les contraintes et obligations

Vignette Crit air : les contraintes et obligations

Encore appelée certificat de qualité de l’air, la vignette Crit air représente un macaron devant être collé à l’avant d’une automobile. Elle indique le niveau d’émissions polluantes du véhicule sur lequel il est apposé. L’Etat peut donc réguler la circulation en cas d’augmentation de pollution, pour améliorer la qualité de l’air. Cependant, la vignette est-elle obligatoire ? Trouvez ici, quelques détails sur les contraintes et obligations s’appliquant à la vignette Crit air.

Vignette Crit air : obligatoire dans les zones permanentes

La vignette Crit air doit être collée sur le pare-brise des véhicules circulant dans les zones où des règles de circulation sont établies. Il s’agit principalement des ZCR (Zones de Circulation Restreinte) dorénavant officiellement appelées ZFE (Zones à Faibles Émissions mobilité).

A lire en complément : Tout ce que vous devez savoir sur l'obtention d'une carte grise spéciale pour votre véhicule de collection ou importé

En effet, les ZFE sont empruntées de façon permanente. Cependant, l’interdiction peut parfois concerner certains moments de la journée. Ce qui n’est pas pareil dans l’agglomération lyonnaise. Car depuis 2019, les véhicules sans vignette ou avec vignette Crit air 4 ou 5 sont interdits de circulation dans une zone délimitée par le réseau, englobant Lyon, Villeurbanne puis une partie de Caluire, Bron et Vénissieux.

La ZFE parisienne est aussi interdite à tout véhicule possédant une vignette Crit air 4, 5 et aux véhicules sans vignette, mais seulement en semaine. Tous les jours de la semaine, sauf les jours fériés, de 8 heures à 20 heures.

A voir aussi : Les étapes à suivre pour immatriculer un véhicule neuf ou d'occasion

Vignette Crit air : obligatoire pendant les pics de pollution

La vignette Crit air peut devenir aussi obligatoire au sein des ZPA (Zones de Protection de l’Air). Les ZPA sont, en effet, des zones où les autorités préfectorales prennent des mesures de restrictions temporaires, lorsqu’il y a augmentation du niveau de pollution. Alors les véhicules possédant une Crit air 0, 1 ou 2 sont les seuls autorisés à circuler, en cas de circulation différenciée à Paris. Ils sont aussi autorisés à circuler dans l’agglomération parisienne.

Cependant, cette contrainte ne concernait pas les véhicules les plus vertueux, côté environnement, qui possédaient une vignette verte. Dorénavant, le niveau réel de pollution est pris en considération. Il est déterminé sur la base du type de véhicule, de son énergie ou carburant et de la norme Euro du véhicule. La norme Euro correspond à la date de mise en circulation du véhicule.

Vignette Crit air : les contraintes et obligations

Vignette Crit air : les véhicules concernés

La vignette Crit air est une obligation pour plusieurs automobiles immatriculées, peu importe ce pourquoi ils sont utilisés. Il s’agit des voitures, des motos, des utilitaires, des bus, etc. Les véhicules ayant une plaque minéralogique étrangère sont aussi concernés. Par contre, les véhicules de chantier et les véhicules agricoles en sont épargnés.

Comment obtenir sa vignette Crit air ?

Obtenir sa vignette Crit’Air est une étape incontournable pour circuler en toute tranquillité dans les zones à circulation restreinte. Pour obtenir cette précieuse sésame, il existe plusieurs démarches à suivre.

Il est possible de se procurer la vignette directement en ligne via le site officiel du gouvernement dédié à ce dispositif. Il suffit de se rendre sur le site et de remplir un formulaire avec les informations nécessaires telles que le numéro d’immatriculation du véhicule et son certificat d’immatriculation.

Une fois ces informations fournies, il ne reste plus qu’à valider la demande et payer les frais liés à l’obtention de la vignette.

Il est aussi possible de se rendre dans certains guichets spécialement dédiés à ce service. Ces guichets sont généralement présents dans les préfectures ou sous-préfectures des différentes régions françaises. Sur place, il vous faudra remplir un formulaire papier similaire à celui disponible en ligne. Vous devrez ensuite remettre ce formulaire accompagné des pièces justificatives demandées ainsi que du règlement des frais liés au traitement de votre demande.

Certains professionnels agréés peuvent aussi vous aider dans vos démarches pour obtenir votre vignette Crit’Air. Il peut s’agir par exemple des garages automobiles habilités qui proposent souvent ce service supplémentaire lorsqu’ils effectuent une révision ou une intervention sur votre véhicule.

Vous devez bien vous renseigner auprès des organismes compétents afin d’être sûr de suivre la procédure adéquate pour obtenir sa vignette Crit’Air.

Une fois votre demande traitée et validée, vous recevrez alors votre vignette à domicile par voie postale. Vous devez veiller à bien la coller sur le pare-brise de votre véhicule de manière visible afin d’éviter toute contravention en cas de non-respect des règles liées aux zones restreintes.

Il est aussi recommandé de conserver une copie du certificat d’immatriculation et du justificatif d’achat ou de réception de la vignette, au cas où cela serait nécessaire dans certains contrôles routiers.

L’obtention de la vignette Crit’Air peut se faire soit en ligne via un formulaire dédié, soit en se rendant dans certains guichets préfectoraux ou sous-préfecturaux agréés. Il existe aussi des professionnels habilités qui peuvent vous accompagner dans cette démarche. Une fois obtenue, il est primordial de bien apposer sa vignette sur son véhicule et d’être en mesure de présenter les documents justificatifs nécessaires lors des éventuels contrôles routiers.

Les avantages et limites de la vignette Crit air

La vignette Crit’Air a été mise en place dans le but de réduire la pollution atmosphérique due aux véhicules en circulation. Elle présente ainsi plusieurs avantages indéniables.

Elle permet aux autorités de mieux contrôler et gérer l’accès des véhicules dans les zones à circulation restreinte. Grâce à cette vignette, il faut souligner que celle-ci ne fait pas disparaître le problème principal : celui des émissions polluantes liées au parc automobile existant. Les voitures déjà immatriculées qui ne répondent pas aux critères fixés continueront donc à circuler pendant encore un certain temps.

Bien qu’elle soit destinée à améliorer la qualité de l’air et réduire les impacts environnementaux néfastes.

Articles similaires

Lire aussi x