Catégories

La Volkswagen Scirocco : un pur plaisir de conduite

La Volkswagen Scirocco : un pur plaisir de conduite

Dérivée de la Volkswagen Golf, la Volkswagen Scirocco est sans aucun doute l’un des coupés les plus stylés et les plus performants du moment. Ses performances font d’elle un véhicule très prisé. De plus, la conduire procure un plaisir inestimable pour diverses raisons que vous découvrirez ici.

Véhicule élégant et confortable

Dès votre premier coup d’œil, la Volkswagen Scirocco vous séduit par son apparence élégante et racée. Véritable gage de confort et de plaisir à la conduite, l’intérieur de ce modèle allemand procure une sensation incomparable. Son habitacle raffiné et habitable se mélange à une sellerie confectionnée avec des matières nobles. La planche de bord est garnie d’un indicateur d’huile, de la pression du Turbo et du temps au tour. L’intérieur de ce chef-d’œuvre est spacieux avec un système de navigation innovant.

A lire en complément : C’est quoi une boîte manuelle automatisée ?

Véhicule très sécuritaire

Afin d’assurer la sécurité des conducteurs ainsi que des passagers, Volkswagen a mis la barre très haut. Elle a en effet doté sa Scirocco d’un détecteur de fatigue surnommé « Fatigue Detection ». Cette innovation technologique avertit le conducteur à l’aide d’un message sonore et visuel lorsqu’elle sent qu’il a besoin d’une pause. Une incroyable intelligence pour un bolide qui arrive à détecter un comportement de conduite inhabituel chez le conducteur.

Véhicule sportif

Les amateurs de véhicules sportifs ont désormais la voiture qu’il leur faut. Le look sportif de la Volkswagen Scirocco n’est absolument pas trompeur. Cette voiture n’hésite pas à faire preuve de performances exceptionnelles tout en proposant une consommation réduite. Sous le capot, elle possède des moteurs TSI essence et TDI diesel qui lui permettent de développer une puissance extraordinaire.

A lire en complément : Comment enlever une égratignure sur un tableau de bord en plastique ?

La Volkswagen Scirocco embarque aussi une boîte à double embrayage DSG qui constitue une parfaite alliance entre une boîte automatique et une autre manuelle. Les passages de vitesse ne se ressentent même pas, tellement elles s’effectuent de façon naturelle.

Véhicule aux finitions hors pair

Lorsqu’il s’agit d’évoquer les finitions, la Volkswagen Scirocco n’a rien à envier aux autres modèles. Équipée de jantes en alliage d’une légèreté de 18 pouces, elle est également dotée d’une régulation des feux de route « Light assist ». Afin d’aider les automobilistes à garer facilement leur véhicule, elle a un système d’aide au stationnement à l’avant et à l’arrière. Le coupé signé Volkswagen a l’avantage de bénéficier de la fonction Car-Net « App-Connect ». Cette dernière offre les technologies MirrorLink™, Android Auto™ et Carplay™.

La Volkswagen Scirocco a subi d’énormes efforts de modernisation avec l’intégration d’un ordinateur de bord, d’interfaces de climatisation et d’autoradio. Le professionnalisme allemand a dicté l’emplacement de chaque commande, et l’ergonomie, chère à la marque, est bien présente.

En bon coupé, cette voiture se distingue non seulement par une position de conduite basse, mais aussi par un bon maintien des sièges. Les nombreux réglages permettent de se sentir rapidement à ses aises. La Volkswagen Scirocco se montre extrêmement précise dans son comportement.

Il est vrai que sa base technique provient de la Golf VI, mais les ingénieurs se sont chargés de rendre le châssis plus dynamique. Parmi les évolutions, nous avons l’élargissement des voies avants et la spécificité de l’ensemble ressorts, amortisseurs et barres stabilisatrices. Malgré une direction moins incisive et un châssis moins aiguisé que celui du Peugeot RCZ, le Scirocco fait quand même montre de stabilité.

 Véhicule doté de suspension pilotée

Avec son élégance, ses performances, son confort et son niveau de sécurité élevé, la Volkswagen Scirocco parvient à concurrencer la Peugeot RCZ. Cette dernière a régné sur le marché des coupés ces dernières années.

À l’achat du véhicule, un équipement est proposé en option : la suspension pilotée. Le comportement de la Volkswagen Scirocco se trouve grandement optimisé avec cette suspension pilotée DCC. Celle-ci est donc à privilégier, car elle gomme les défauts de l’amortissement « classique » grâce au pilotage permanent.

Trois réglages (confort, normal et sport) sont possibles et les avantages sont immédiatement perceptibles. Pendant que le confort progresse à basse vitesse, la caisse est mieux tenue en conduite sportive. Aussi, la direction est fonction du rythme adopté. Il est très difficile de trouver un défaut au coupé allemand, car les constructeurs ont fait preuve de méticulosité et n’ont presque rien négligé.

Articles similaires

Lire aussi x