Catégories

C’est quoi la prime à la casse ?

C’est quoi la prime à la casse ?

La prime à la casse est un dispositif d’aide mis en place pour augmenter l’achat des véhicules écologiques. Pour y avoir accès, il convient toutefois de respecter certaines règles d’éligibilité. Qu’appelle-t-on prime à la casse ? Quelles en sont les conditions d’obtention ? Comment et où faire la demande pour la prime ? On vous dit tout.

Prime à la casse : définition

Officiellement connue sous le nom de « prime à la conversion », la prime à la casse est une aide prise en charge par le gouvernement. Ce dernier paie par cette action, une partie des frais d’acquisition d’un véhicule à faibles émissions de gaz. Cependant, ceci n’est possible que si l’acquéreur détruit, simultanément, un ancien véhicule disposant d’un moteur essence ou diesel.

A lire aussi : Comprendre les nuances entre assurance tous risques et assurance au tiers

La prime à la conversion a pour but d’aider les détenteurs de vieux véhicules diesel ou essence à acheter une voiture propre pour remplacer l’ancienne auto. Elle est principalement destinée aux automobilistes ayant des revenus modestes qui utilisent leur engin pour se rendre au travail.

Cette aide leur permet de bénéficier d’une somme ou d’un montant et de conditions plus avantageuses que les autres.

A découvrir également : L’importance du chargeur trottinette électrique pour bien en profiter

Les conditions d’éligibilité à la prime

prime à la casse

Pour être éligible à cette prime, il faut nécessairement respecter un certain nombre de conditions. Tout d’abord, le bénéficiaire doit avoir son domicile en France. Si le véhicule concerné est pour une entreprise, le demandeur doit avoir un établissement sur le territoire français.

Le véhicule à mettre à la casse doit avoir reçu sa première immatriculation avant le début de l’année 2006 pour celui à essence. En ce qui concerne la voiture diesel, elle doit avoir été immatriculée avant 2011. Le véhicule doit également appartenir au requérant de la prime depuis une année au minimum et disposer d’un numéro d’enregistrement définitif.

Le dépôt du véhicule pour destruction auprès de la structure agréée, doit se faire dans les trois mois précédant l’achat ou les six mois après son acquisition.

Par ailleurs, le nouveau véhicule ne peut être revendu dans les six mois après son achat. Il doit être acheté ou loué avec possibilité d’acquisition pour une durée minimale de deux ans.

Le processus de demande de la prime à la casse

La prime à la casse peut être demandée de deux façons : auprès du vendeur ou d’une agence gouvernementale. Le concessionnaire automobile ou encore l’entreprise de leasing peut avancer le montant de la prime et le prélever du coût d’acquisition. Il est par la suite remboursé par le gouvernement.

Si l’expert en automobile ne réalise pas la méthode de « l’avance », le demandeur a la possibilité d’aller sur le site dédié à la demande de cette prime. Il s’agit du site web officiel créé par le ministère de la transition écologique. Le dossier de requête peut porter tant sur la prime à la conversion que sur le paiement du bonus écologique.

Il doit être soumis dans les six mois qui suivent la date de l’achat ou du versement du montant initial de location de la voiture. Le paiement de la prime à la conversion est effectué par l’ASP (l’agence de services et paiement).

Pièces à fournir

En complément à la demande, il faut impérativement fournir certaines pièces justificatives telles que : le RIB, la carte grise du nouveau véhicule et l’attestation de non-gage. La carte grise de l’ancienne automobile suivie d’une mention spécifique, l’attestation de vente du véhicule et la déclaration du coût d’acquisition sont également demandées. Il en est de même pour le certificat particulier attribué par l’employeur pour les gros conducteurs.

Les avantages de la prime à la casse pour l’environnement

La prime à la casse est une aide financière qui a pour objectif de protéger l’environnement et de réduire les émissions nocives des voitures. Elle permet aussi aux automobilistes d’acheter un nouveau véhicule plus propre, plus sûr et moins polluant.

En remplaçant une vieille voiture par un modèle neuf ou très peu utilisé, la prime à la conversion contribue grandement au développement durable. Les nouvelles automobiles sont conçues avec des technologies beaucoup plus avancées, ce qui engendre une diminution considérable du taux d’émission de gaz carbonique (CO2).

Cette évolution technologique provient notamment du fait que les constructeurs doivent se conformer aux normes européennes en matière environnementale. Ils mettent donc tout en œuvre pour proposer des modèles respectueux de l’environnement : moteurs hybrides rechargeables ou électriques, carburants alternatifs comme le GPL (gaz propane liquide) ou encore le GNV (Gaz Naturel Véhicules). Ces innovations appelées à répondre aux exigences environnementales améliorent notablement la qualité de l’air.

Cette mesure gouvernementale agit non seulement sur l’aspect écologique mais aussi sur le plan économique. La prime sert à stimuler le marché automobile dans son ensemble et soutenir ainsi les constructeurs français confrontés ces dernières années à une baisse conséquente dans leurs ventes nationales. Cela peut aussi impacter positivement l’industrie manufacturière. Les nouveaux véhicules sont plus complexes et nécessitent une production plus sophistiquée. Ils peuvent donc offrir des opportunités de travail supplémentaires dans le secteur automobile qui est un acteur majeur sur le marché du travail français.

La prime à la casse permet aux personnes disposant de faibles revenus ou en situation de précarité financière d’accéder plus facilement à un nouveau véhicule. Elle offre ainsi une solution concrète pour faciliter la mobilité et répondre aux besoins quotidiens.

En somme, cette aide gouvernementale a plusieurs avantages tels que : la protection de l’environnement, le soutien économique et social mais aussi l’amélioration des conditions environnementales contribuant ainsi au bien-être généralisé.

Les alternatives à la prime à la casse pour renouveler son véhicule

Même si la prime à la casse constitue une solution intéressante pour les propriétaires de voitures anciennes, elle n’est pas toujours accessible à tous. En effet, certains automobilistes ne sont pas éligibles ou ne souhaitent tout simplement pas bénéficier de cette aide financière.

Il existe cependant plusieurs alternatives qui permettent aux conducteurs de renouveler leur voiture et de minimiser les coûts liés à cet achat.

Le leasing est un contrat de location longue durée (LLD). Cette formule consiste à louer sa voiture sur une période allant généralement de deux à quatre ans en contrepartie du versement d’un loyer mensuel. À l’issue du contrat, le locataire peut soit restituer le véhicule, soit exercer son option d’achat s’il désire le conserver.

Les avantages du leasing résident notamment dans l’absence d’apport personnel requis au départ ainsi que dans la possibilité qu’il offre aux conducteurs de conduire un véhicule haut-de-gamme sans avoir besoin de débourser des sommes conséquentes. Cela dit, ce mode de financement présente aussi quelques inconvénients comme par exemple :

  • la nécessité d’avoir une utilisation régulière du véhicule
  • l’impossibilité de modifications sur le modèle choisi pendant la durée du contrat

Cette alternative reste donc plus adaptée aux personnes qui ont besoin d’une voiture constamment, mais aussi celles recherchant un modèle spécifique avec peu ou pas d’exigences particulières en termes de modifications.

Lorsqu’on ne dispose pas des moyens financiers nécessaires pour acheter une voiture neuve, il faut bien penser à éviter toute mauvaise surprise ou coûts cachés postérieurs à votre achat.

Articles similaires

Lire aussi x